Les événements à venir...
14
Mai
AMUE
Date : 14 mai 2020, 09:00

Les derniers articles publiés

Les SUAPS intègrent la démarche "COMPÉTENCES - 6 mai 2014

par Francis BOURREAU (chargé de mission GNDS)

L’Université, par arrêté du 1er août 2011 relatif à la licence, intègre la démarche des compétences.
Le 16 juillet 2012, les Référentiels de Compétences pour chaque licence sont publiés, ils sont déclinés en compétences préprofessionnelles, générales et disciplinaires.
Ce choix est en lien, notamment, avec une des six missions de l’Université qui concerne l’orientation et l’insertion professionnelle.
Les formations universitaires ne doivent plus seulement enseigner des connaissances, elles doivent également développer des compétences, c'est-à-dire, permettre à l’étudiant d’agir efficacement dans un monde complexe.
Cette démarche réaffirme la prise en compte de l’étudiant dans toutes ses dimensions : psychologique, émotionnelle, sociale, motrice, éthique, pour faire face à la réalité.
Nous pensons qu’il y a là, pour les SUAPS, une opportunité de démontrer la valeur formative du sport et pas uniquement pour les compétences techniques qu’il apporte.
En effet, selon les Activités Physiques et Sportives qu’il choisira, l’étudiant renforcera des compétences interpersonnelles (coopération, managérat, confrontation, respect, tolérance), des compétences intra personnelles (connaissance de soi, gestion de ses émotions, planification de  ses projets…), des compétences en lien avec la santé et d’autres en lien avec la citoyenneté.
Ainsi le sport à l’Université, déjà reconnu comme facteur de lien social, bon pour la santé de l’étudiant,  contribue également à sa formation.
Les SUAPS, en s’appuyant sur les travaux de leur Groupement National des Directeurs de SUAPS, souhaitent intégrer la démarche des compétences.
L’étudiant devra être capable de valoriser son choix d’UESport dans son parcours de formation, cette valorisation sera déclinée en termes de compétences.
L’étudiant pourra être invité à faire preuve d’esprit critique, à la fois, sur ses propres performances, mais aussi, sur le sport comme fait social global.

Quelques éléments favorables à cette intégration par les compétences transversales :

1 - La logique de « lycéarisation » du niveau licence

50% d’une classe d’age au niveau licence cela rappelle les 80% de bacheliers et à ce moment là, l’EPS remplit une  mission de service public, notamment de santé publique.

2 - La santé des étudiants : une préoccupation des pouvoirs publics

Le dernier rapport ministériel sur le sport à l’université (Auneau Diagana) insiste sur le rôle de santé public que joue le sport pour les étudiants.
Le ministère en charge des sports préconise la pratique sportive pour lutter contre les modes de vie actuels.

3 - La nécessité, pour les formations, d’être moins mono disciplinaires, de favoriser des enseignements d’ouverture

Rapports AERES
 

4 - 700 enseignants d’EPS déjà en place dans les universités

C’est une chance pour les universités : des emplois d’enseignants titulaires déjà financés, peuvent prendre en charge des Unités d’Enseignement sportif.

5 - L’adhésion des étudiants

C’est un fait, nombreux sont les étudiants intéressés par la pratique sportive à l’université, c’est une force d’appui essentielle.
Même si un peu de pédagogie reste nécessaire pour tous les convaincre que cette pratique sert leur projet professionnel.

6 - L’originalité des apports de l’enseignement sportif à l’étudiant et leur intérêt pour le monde professionnel

SANTE, SOCIABILITE, EFFICACITE.


Documents à télécharger :